Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2017

LE DERNIER SMS

 

Lorsque il reçut ce SMS, Jérôme, surpris, le relut plusieurs fois avant de l’effacer rageusement : « j’aime ça, toi aussi ; alors ? », il n’y avait que « anonyme » comme signal d’envoyeur. Tout de suite il pensa à une blague des copains du bureau qui aiment bien le chambrer comme petit nouveau, bon les mecs ça va on rigole ahahah et puis quoi. Quelques jours plus tard, le deuxième : « j’aime vraiment ça, toi aussi, je le sais ». Les copains jurent c’est pas nous, mon vieux, t’as un ticket d’appel quelque part hihihi. Jérôme pensait aussi que c’était à caractère sexuel, pas le genre de Muriel, à moins que… Il se rappela ensuite du sourire prometteur de la nouvelle stagiaire du service juridique qui, dans le local de la photocopieuse, lui avait généreusement montré son décolleté jusqu’à la pointe des seins et en se baissant qu’elle portait un string noir sous sa minijupe rose fluo, alors peut-être que… Des envois d’anciennes copines, des vengeances de flirts mal terminés, jeu d’inconnues déséquilibrées et/ou désœuvrées ???. Il avait vu dans un journal des petites annonces de femmes cherchant des aventures, même des couples en demandes d’échangisme, des propositions de backrooms, une nouvelle technique pour les prostituées depuis les récents décrets et la pénalisation des clients on n’arrête pas le progrès avec internet, les réseaux dits sociaux pour le meilleur et aussi pour le pire, il y avait aussi ce qu’on appelle pompeusement le bread crumbing ou la conversation virtuelle sporadique qui marche très bien chez les ados branchés ou les vieux cons vicelards en recherche de polissonneries diversement corsées…

 

Quelques jours après, après d’être cru définitivement à l’abri de suites intempestives, il reçut un nouveau message : « puisque tu aimes ça, c’est reparti ». Il commença alors à s’inquiéter de cet acharnement redoutant d’hypothétiques complications mais lesquelles ?. Il se confia alors à Antoine, son meilleur copain du moment, « ne te tracasse pas lui répondit celui-ci, j’en ai reçu aussi tout plein, on va voir cela avec un pote calé en informatique pour trouver la provenance », qui, désolé, n’apporta rien de concret, que des suppositions déjà émises… quand il reçut, enfin, le dernier SMS :

« Toi, qui a aimé L’homme Irrationnel et Cafe Society, réjouis-toi, le nouveau film de Woody Allen avec Kate Winslet et Justin Timberlake sortira sur les écrans français à l’automne prochain »

 

21:04 Publié dans Mes textes | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Excellent, mon cher Jacques! La chute est inattendue (c'est le jeu) et superbe! Du grand art, merci!
Amitiés,
Nicole.

Écrit par : Nicole Giroud | 18/03/2017

Écrire un commentaire